• info@jamonesjpd.com

  • +34 912 961 580

ELEVAGE DE PORC EN PLEIN AIR

DECOUVREZ NOTRE PATA NEGRA ACHETEZ-LE



L’élevage de porcs en plein air est un system de production animal basé en une utilisation équilibrée de recours naturels en fonction de la charge d’animaux correspondant. Ils sont des animaux élevés en liberté dans des extensions de terrain suffisamment grands pour leur garantir une alimentation essentiellement naturel. Ce genre d’exploitation ne pas vinculé à un type ou race d’animal concret, mais en Europe il est un system utilisé surtout pour des races bovines et ovines, et pratiquementinexistant dans la porcine.
Pourtant, les systèmes de production extensive porcine son pratiquementinexistante avec une seule exception: l’Espagne. Dans le cas de l’Espagne la présencede la race ibérique garanti un pourcentage représentative des porcs sur les systèmes de exploitation extensive du pays; néanmoins les porcs ibériques en régime d’élevage extensive ne représentent qu’un 5-6% de production porcine total.
Conséquemment, pratiquement tous les porcs élevés en régime extensive sont des porcs ibériques; une race qui a sans doute un lien spécial avec son habitat naturelle, la « dehesa ». Cet habitat, typique des régions de Sud-ouest de la Péninsule Ibérique, est un écosystème avec uneénorme valeur naturel, la survivance duquel est garantie para la existence d’un nombre relevant de porcs ibériques élevés en plein air.
Pour protéger la « dehesa », en Espagne il y a un normative national en vigueur qu’établielacharge maximumd’animaux par extension de terrain. Si une certaineexploitation surpasse cette charge maximum elle ne peut plus êtreconsidérée comme extensive, bien que les animaux soient élevés en plein air. Les différents régions productives peuvent établir des critères plus restrictives s’ils l’estiment nécessaire, mais jamais les faire plus lâches. Ce control a un seule but et ce d’assurer qu’on profite des ressources naturelles d’une façon rational et surtout d’éviter la surexploitation, (en assurant pourtant la préservation des écosystèmes). Ce pour ça que la détermination de la charge d’animaux doit êtreréguléannuellement, en fonction des ressources disponibles dans l’année en question (ils peuvent varier du a la pluie, les plages, etc.).
L’élevage de porc en plein air doit pourtant compter avec uneextension de terrain minimum: uneexploitation avec de plus de 15 porcs per hectare ne peut pas êtreconsidéré comme e l’élevage en plein air. Cela implique qu’un élevaged’entourde 1000 porcs a besoin d’une extension d’au moins 70 hectares ou 700.000m2. Ces restrictionss’intensifient pendant la saison de montanera (saison de glandes) : pour pouvoir qualifier comme porcs de bellota la charge d’animaux ne peut êtresupérieureà un porc per hectare, donc pour 1000 porcs on a besoin de 10.000.000 m2!Et on parle que de minimums…pour assurer unealimentation naturel un porc de bellota doit avoir unesuperficie entre 1 et 2 hectares (cela représente la moitié d’un ton en glands et 100 kg d’herbe).
Ces exigences si bien restrictives en eux-mêmes sont élevés à un niveau supérieur pour ces exploitation qu’on fait de la qualité leur signe d’identité, comme ce le cas de Juan Pedro Domecq, uneexploitation familialavec un production d’environ 3.000 porcs, qu’assure que ses porcs profitent de plus de 2.5 hectares per animal. On bien peut imaginer que ses porcs vivent vraiment une vie luxurieuse, lux que comme tous à un fort cout mais qui se reflet bien sûr sur la qualité des produits.
En synthèse, il y a une symbiose parfait entre le porc 100% ibérique et la « dehesa »: cette écosystème procure aux porcs l’extension de terrain et pâture nécessaires pour leur élevage, ainsi comment les si convoitées glands pendant les dernières mois de vie. Cette système d'alimentation naturelle, l’élevage en pleine air et les gens de cette animal spécial, déterminant le contenu et composition de la grasse intramusculaire du porc, créant à son tour la inégalable qualité de produit 100% ibérique de bellota, duquel la star est sans doute le jambon 100% ibérique de bellota.